Test complet du Galaxy Note 2

C’est lors d’un événement dédié, le 29 août dernier à Berlin, que Samsung nous a dévoilé son nouveau terminal haut de gamme : le Galaxy Note 2. Proposé en deux coloris, Marble White et Titanium Gray, le nouveau smartab est proposé d’ores et déjà à la commercialisation en France.

Bien que décrié et raillé par la critique lors de la présentation de la première génération, il y a un an, le Galaxy Note est un véritable succès. Samsung peut être fier de son modèle et de ses 10 millions d’exemplaires écoulés.

Évidemment, nous ne pouvions passer à côté d’un tel événement et vous proposons aujourd’hui un test complet de cette deuxième génération du Galaxy Note. Installez-vous confortablement, nous partons explorer la nouvelle étoile de Samsung.

Ambiance générale

Comme pour la première génération, il faut reconnaitre un air de famille entre le Galaxy Note 2 et son cousin. Ici, c’est le Galaxy S3 qui est le mentor dans le design du nouveau terminal de Samsung. Des courbes arrondies soulignent le smartphone, lui donnant un air plus féminin malgré sa grande taille :

Malgré son écran de 5.5 pouces, il faut bien reconnaitre que le Galaxy Note 2 ne donne pas l’impression d’être aussi imposant que son prédécesseur, et ses formes carrées. Pourtant, on est bien en présence d’un terminal avec un écran de 5.5 pouces. La dalle Super AMOLED HD est bien présente pour une résolution de 1280 x 720 pixels, dans un format 16:9. Avec une telle taille d’écran, le confort visuel est vraiment exceptionnelle, grâce à une image claire. L’invitation à parcourir les menus est immédiate.

Quand on retourne le Galaxy Note 2, on retrouve une finition identique à celle du Galaxy S3, à savoir un revêtement HyperGlass. Très flatteur à l’œil, certains pourront lui regretter son aspect un peu trop plastique. En revanche, ce revêtement ne sera pas sensible au premier contact avec des clés, comme c’est le cas chez certains concurrents…

On retrouve également un liseré métallique qui orne tout le contour du Galaxy Note 2. Il permet de relever le design du terminal, surtout sur la version blanche, mais retient parfaitement les empreintes digitales.

Avec son écran de 5.5 pouces, on pourrait croire que le Galaxy Note 2 est un smartphone géant. Bien que plus grand que son cousin le Galaxy S3, la différence de taille entre les deux terminaux n’est pas aussi importante qu’on pourrait le croire. Le design arrondi du smartphone aide à « tasser » les dimensions XXL de la bête (151.1 x 80.5 x 9.4mm). Cependant, il reste dans la catégorie smartphone, la comparaison avec un Galaxy Note 10.1 ne laissant aucun doute :

Galaxy S3 vs Galaxy Note 2 vs Galaxy Note 10.1

Galaxy S3 vs Galaxy Note 2 vs Galaxy Note 10.1

Puisque nous sommes sur la partie arrière, comment ne pas évoquer l’atout majeur du Galaxy Note 2 : le S-Pen. Le stylet se trouve toujours rangé dans un logement dédié. Contrairement à la première génération, il a vu son design légèrement évoluer, plus carré, et a connu une augmentation de ses dimensions.

Malgré une forme similaire, le S-Pen du Galaxy Note 2 est légèrement différent de celui du Galaxy Note 10.1 et reste un peu plus petit :

Continuons avec l’appareil photo de 8 millions de pixels. Conçu initialement avec un capteur de 13 mégapixels, Samsung a dû revoir sa copie suite aux problèmes d’approvisionnement par Sony. En contre-partie, l’appareil photo se présente comme l’un des meilleurs de la planète smartphone. Nous verrons ça, un peu plus tard, dans un paragraphe dédié.

A côté du capteur, on retrouve le flash à LED, avec une très bonne intensité lumineuse. Vous pourrez aisément vous en servir comme d’une torche. Contrairement au Galaxy S3, le haut-parleur se trouve ici en partie basse, comme dans la première génération de Galaxy Note.

Un autre capteur photo est également présent, en façade cette fois. D’une résolution de 1.9 mégapixels, il vous permettra de passer vos appels en visio et de réaliser quelques autoportraits. Comme pour son cousin, on retrouve la très pratique LED de notifications, que vous pourrez manager grâce à l’application LightFlow. Une fois que l’on a goûté à cette fonctionnalité, on ne peut plus s’en passer. Sans même sortir votre smartphone de veille, vous pouvez savoir si vous avez reçu des SMS, appels ou autres notifications grâce à ce petit point lumineux.

Sur la partie basse, on découvre les boutons capacitifs entourant le bouton physique Home. Pour les autres touches, on retrouve sur les parties latérales, Volume et Power. Le port MHL (microUSB et microHDMI) est bien présent et inchangé, tandis qu’à l’opposé, sur le haut, on retrouve le port jack 3.5mm :

Port MHL et logement pour le S-Pen

Bouton Power

Port jack 3.5mm

Bouton Volume

Comme toujours avec Samsung, la coque arrière est démontable. Espérons que des programmes de personnalisation, comme Art Cover soient étendus au Galaxy Note 2. Cependant, il vous sera toujours possible d’intégrer une Smart Cover en remplacement de cette coque arrière.

Cette dernière s’enlève relativement facilement, n’étant tenue que par quelques ergots, assez résistants cependant. La finesse de la coque pourra en effrayer certains, mais elle supporte les torsions, sans se déformer.

Derrière cette protection, on retrouve notre batterie de 3100mAh qui devrait offrir une autonomie des plus confortables à notre smartphone. Comme pour le Galaxy S3, on retrouve un emplacement microSIM et la possibilité d’insérer une carte microSD, jusqu’à 64Go.

Après avoir fait le tour du Galaxy Note 2, passons maintenant à la prise en main de ce dernier.

Prise en main

Il faut bien le reconnaitre, on est présence d’un Galaxy Note 2. Une fois dans la main, le smartphone est relativement imposant, même si la tenue reste correcte. Par rapport à la première génération, la prise en main est légèrement plus agréable, malgré une augmentation de la taille de l’écran. Les bords arrondis et le format 16:9 ne sont pas étrangers à cette sensation. Même si le terminal n’a perdu que 2.5mm en largeur (pour en gagner 4.2mm en longueur), cela se ressent dans le maintien, meilleur.

Cependant, il vous sera difficile d’utiliser le Galaxy Note 2 d’une seule main. Comparé à un Galaxy S3, la présence du smartab reste plus imposante :

Galaxy S3

Galaxy Note 2

La version que nous vous présentons ici est celle sortie d’usine. Il s’agit du firmware XXALIE sous Android 4.1 Jelly Bean, non flashée, ni rootée.

Allumons désormais notre terminal. Après 20 secondes d’attente, et un passage par le logo Samsung, on se retrouve sur l’écran d’accueil, motorisé par TouchWiz. Par rapport à un Galaxy S3, on ne voit aucune différence, si ce n’est la petite icône S-Note, présente en bas.

Évidemment, il est possible de customiser l’interface en ajoutant/supprimant des bureaux, widgets, applications et autres raccourcis. Nous reviendrons un peu plus tard sur l’utilisation de TouchWiz. Dans un premier temps, nous avons laissé le Galaxy Note 2 dans une configuration proche de celle initiale.

Après la taille du terminal, qui est tout de même même imposante, c’est l’écran qui frappe. Le passage à une dalle de 5.5 pouces éclipse automatiquement tous les autres smartphones. Revenir à une diagonale plus petite est un passage douloureux. Même si la résolution n’a quasiment pas évolué, diminuant légèrement, 1280 x 720 pixels (contre 1280 x 800 pixels pour le Galaxy Note), le format 16:9 est agréable à l’œil.

A mi-chemin entre la matrice RGB et le pentile, l’écran est quelque peu déroutant lorsque l’on vient d’un Galaxy S3. Sur ce dernier, de nombreuses critiques s’étaient élevées contre l’utilisation de la matrice pentile. Mais à résolution équivalente, il faut bien reconnaitre que la qualité de la dalle du Galaxy S3 est meilleure que celle du Galaxy Note 2.

Au niveau des couleurs, le Galaxy Note 2 donne des résultats légèrement plus lumineux, les contrastes apparaissant plus finement accentués :

Galaxy Note 2 vs Galaxy S3

Galaxy Note 2 vs Galaxy S3

Les icônes des applications sont légèrement moins nettes sur le Galaxy Note 2 que sur le Galaxy S3, ce qui peut décevoir :

De la part de Samsung, on aurait préféré une augmentation de la qualité, et l’utilisation d’une matrice avec résolution de 1080p aurait été la bienvenue.

On retrouve certaines fonctionnalités introduites par le Galaxy S3, comme Smart Stay, qui permet une veille intelligente. Automatiquement, grâce à la caméra en façade, le Galaxy Note 2 détecte votre regard. Si vos yeux sont posés sur l’écran de l’appareil, ce dernier ne se met pas en veille. Dans le cas contraire, la dalle du smartphone s’éteindra pour économiser la batterie. Cette fonctionnalité reste très pratique lorsque vous lisez un document ou êtes sur une page internet.

De la même manière, et comme nous avons pu le voir récemment, le Galaxy Note 2 introduit une nouvelle fonctionnalité : la rotation intelligente. Le capteur de mouvement est allié à la caméra frontale. En fonction de la position de votre visage, cette dernière confirme ou non la nécessité de tourner l’image. De ce fait, vous pouvez regarder votre smartphone, allongé sur votre lit, sans devoir désactiver la rotation de l’écran.

L’écran de verrouillage du Galaxy Note 2 met toujours à l’honneur le stylet, symbole de l’écriture, représentée ici par une plume. Comme pour le Galaxy S3, il suffit de poser son doigt sur l’écran pour provoquer un effet de vague.

Sur cet écran, très sobre et aérien, on retrouve cinq raccourcis (Appels, ChatOn, Google Search, Internet et Appareil photo). Il suffit de faire glisser l’une de ses icônes pour y accéder directement, sans devoir déverrouiller l’écran. Bien évidemment, il est possible de personnaliser ces applications et leur ordre (Paramètres -> Ecran de verrouillage -> Options de l’écran de verrouillage -> Raccourcis).

Pour déverrouiller notre écran, il suffit simplement de faire glisser le doigt sur le côté, à n’importe quel endroit. Cela permet d’arriver sur l’écran d’accueil, avec le widget météo, une horloge et une barre de lancement rapide, composé de cinq icônes, dont notamment S-Note.

En lançant Applications, on accède aux principaux programmes déjà installés sur le Galaxy Note 2. Un rapide passage sur le Play Store vous permettra de retrouver vos applications favorites et d’en télécharger de nouvelles. On peut noter la présence de Dropbox, qui vous permet le stockage en ligne. Et pour tout achat d’un Galaxy Note 2, Samsung vous offre durant 2 ans, 50Go d’espace gratuit sur ce service dans le nuage.

Mais vous aurez également la possibilité de personnaliser vos bureaux grâce à l’adjonction de widgets. Ces petits gadgets vous permettent de mettre en place un raccourci vers une application donnée et ainsi de pouvoir prévisualiser certaines fonctionnalités.

Au niveau du fonctionnement global, il sera difficile de reprocher quelque chose au Galaxy Note 2. On sent qu’il en a « sous la pédale ». Le passage entre les différents bureaux ou les pages successives se fait de manière rapide et très fluide.

TouchWiz

Même si le Galaxy Note 2 est équipé d’Android 4.1 Jelly Bean comme système d’exploitation, il ne faut pas oublier la surcouche TouchWiz. Longtemps décriée, cette interface permet l’ajout de fonctionnalités supplémentaires par rapport à la version originale de l’OS. Désormais optimisé, dans sa version Nature UX, TouchWiz se veut plus naturel, pour simplifier l’utilisation du smartphone.

Comme nous l’évoquions précédemment, on retrouve, tout d’abord, Smart Stay. Cette application native vous permet de garder l’écran allumé lorsque votre regard est posé sur ce dernier. Même si cela peut paraitre un gadget, à l’utilisation, c’est une fonctionnalité très pratique qui vous évite d’appuyer constamment sur l’écran, pour éviter sa mise en veille. Par la même occasion, vous ne vous retrouverez pas sur une page non souhaitée, suite à ces appuis intempestifs sur l’écran. De la même manière, la Smart Rotation (rotation intelligente) permet d’éviter les changements intempestifs d’inclinaison de l’image lorsque vous êtes allongés.

S-Voice est également de la partie. Le service de reconnaissance vocale de Samsung ne présente pas d’innovation avec le Galaxy Note 2, et on pourra facilement lui préférer Google Search Voice. Avec la présence de Jelly Bean, Google Now est de la partie. Il faut reconnaitre que cette nouvelle application native est redoutable d’efficacité.

Pour lancer Google Now, rien de plus simple. Soit par l’écran de déverrouillage ou dans les applications, en appuyant sur l’icône bleu représentant un « g », ou en restant appuyé deux secondes sur le bouton Home.

Désormais, vous voici avec un assistant des plus performants. Sans que vous lui rentriez un quelconque paramètre, Google Now détecte votre position et « apprend » votre domicile et lieu de travail. Ainsi, vous connaissez en permanence le temps de trajet nécessaire pour vous rendre à l’un de ces lieux. La durée évolue en temps réel en fonction des conditions de circulation :

De la même manière, vous commandez votre billet d’avion, Google Now vous indiquera si le vol est retardé ou annulé. Cherchez un restaurant ou une adresse, automatiquement, le service vous indique l’itinéraire et le temps nécessaire pour vous y rendre.

Bien évidemment, si vous jugez que ce service est trop intrusif dans votre vie privée, vous pouvez le désactiver. Mais il faut bien avouer que ce serait dommage de s’en priver.

La technologie NFC est également présente sur le Galaxy Note 2, et avec elle, son lot de fonctionnalités. Grâce à Android, l’application Beam permet le partage de fichiers de manière bien plus rapide qu’avec le Bluetooth. Il suffit de coller dos à dos deux smartphones, équipés de cette puce, pour partager des photos, de la musique ou encore des vidéos.

Mais Samsung a décidé d’aller plus loin, en proposant S-Beam, alliant la NFC et le Wi-Fi Direct. Cela permet un transfert des données encore plus rapide. Dans le cadre d’un film d’une taille de 1Go, il faut compter moins de 3 minutes, alors que seules 2 secondes suffiront pour partager une musique de 10Mo.

Au niveau des applications, on trouve le système de reconnaissance des contacts et de partage lors des prises de vue. C’est loin d’être essentiel mais assez bluffant par son fonctionnement. Au contraire, la fonction « Tap to Top » est bien pratique. Elle permet de pouvoir remonter en haut d’une liste grâce à un simple tap sur le haut de l’écran, d’où son nom.

Même si cela n’a pas été un grand succès à ses débuts, il faut bien reconnaitre que TouchWiz est devenue une surcouche bien pratique comportant de nombreuses petites astuces, fort pratiques à l’usage.

Avec le Galaxy Note 2, Samsung a décidé d’implanter le multi-fenêtrage sur un smartphone. Malheureusement, avec le firmware XXALIE, le multi-fenêtrage n’est pas disponible (voir Le multi-fenêtrage, mais pas pour tous). Il faudra donc attendre la mise à jour vers le firmware XXALIH pour voir débarquer cette fonctionnalité. Une autre possibilité est de flasher le terminal avec ce firmware, mais il n’est pas encore disponible au téléchargement. Dès que possible, nous vous proposerons une présentation détaillée de cette fonctionnalité.

Évidemment, toutes les applications classiques sont présentes, avec la radio, un éditeur de photos pour effectuer des retouches, S-Calendrier ou encore une calculatrice. Pour la navigation, Google Maps est intégré et vous guidera fidèlement, contrairement à certains concurrents qui vous enverront au pôle Sud si vous désirez vous rendre à Berlin :

Grâce à Latitude, vous trouverez facilement des services tels qu’une station-service, un distributeur ou un restaurant à proximité de votre position.

Comme précisé auparavant, Dropbox est présent nativement. En attendant S-Cloud, le service de stockage en ligne de Samsung, 50Go en ligne vous sont offerts avec le smartab. Vous pouvez y stocker n’importe quel document, que ce soit de la musique, des photos, des vidéos ou des fichiers de données.

Ces éléments stockés deviendront alors accessibles depuis n’importe lequel de vos terminaux, ou votre ordinateur. Si vous souhaitez partager certains documents avec des proches ou des amis, cela est également possible, grâce à une fonction sécurisée. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur Dropbox, n’hésitez pas à lire notre dossier consacré à ce service en cliquant ici.

Sur le haut de l’écran, la barre de notifications est bien présente, avec bon nombre de raccourcis dont les traditionnels Wi-Fi, GPS, rotation d’écran ou encore le mode blocage. Cette dernière fonctionnalité vous permet de passer votre téléphone en hors-ligne, selon un horaire donné, tout en gardant une disponibilité pour certains numéros sélectionnés au préalable. Vous pourrez connaitre davantage sur le mode blocage en lisant ce sujet.

Galaxy Note 2 oblige, le stylet possède une incidence sur la barre de notifications, tout comme le branchement des écouteurs. Dans les deux cas, des raccourcis vers les applications dédiées apparaissent dans la barre de notifications.

Dans le cas du stylet, il s’agit de S-Note, de la Galerie, des mails ou encore des commandes rapides :

Lors de la sortie du S-Pen de son logement, on retrouve un menu d’accueil dédié avec la présence de cinq nouvelles icônes :

Ces dernières sont les raccourcis vers les applications optimisées pour le S-Pen. Evidemment, on retrouve S-Note, S-Calendrier, mais également la Galerie ou encore les mails.

Mais puisque nous commençons à évoquer le S-Pen, penchons-nous un peu plus sur cet accessoire qui est devenu l’atout majeur du Galaxy Note 2, et sa marque de fabrique.

Le S-Pen et les applications dédiées

Un paragraphe entier dédié à un stylet ? Cela peut paraître excessif, mais pourtant il s’agit bien d’une réalité. Le S-Pen est devenu l’âme du smartab, et le Galaxy Note 2 n’échappe pas à la règle. Même si le doigt reste l’élément primaire d’utilisation du smartphone, il vous sera très facile d’utiliser cet accessoire, intégré dans le smartphone et vous ne pourrez bientôt plus vous en passer.

Avec cette nouvelle mouture, Samsung a amélioré son concept de stylet. Il comporte désormais 1024 niveaux de pression contre 256 pour le S-Pen du Galaxy Note, d’où une plus grande sensibilité. Avec une section plus large et une taille légèrement plus grande, le S-Pen est plus agréable à tenir en main, et fait moins « jouet ». Au niveau de la mine, le toucher est également différent. Là où le premier S-Pen glissait parfaitement sur l’écran, on ressent ici une légère accroche. On a l’impression d’accompagner le mouvement de la page, un peu comme si l’on feuilletait un livre.

Comme dans la première génération, le stylet se trouve sur la partie arrière, en bas à droite, (quand on tient le smartphone avec l’écran de face). Il est très facile de l’extraire de son logement. Pour ceux qui ont la crainte de voir le S-Pen se détacher de manière inopinée, pas de craintes, un système de clip permet cependant un bon maintien avec l’ensemble.

Le S-Pen se présente de manière plus rectangulaire que celui du Galaxy Note original :

Il est d’ailleurs un peu plus long, avec une section plus large. A l’utilisation, le stylet est très agréable et remplacera parfaitement votre doigt, évitant ainsi les traces disgracieuses, irrémédiables sur un écran tactile. Cependant, il ne faudra pas donner un angle de plus de 45° à votre stylet, car celui-ci ne sera plus réceptif.

Mais voyons maintenant à l’utilisation, les nombreuses fonctionnalités qui ont été apportées. Commençons avec AirView. Il ne s’agit pas d’une application à proprement parler mais d’une fonction qui est présente, avec le stylet, quelque soit le menu ou la page dans laquelle vous vous trouvez. Cela se caractérise par un petit point sur l’écran dès que vous approchez le S-Pen. A partir de 15mm au dessus de l’écran, le stylet est reconnu par l’écran, jusqu’à le toucher, et affiche ce petit point lumineux :

Par la même occasion, cela permet d’afficher une prévisualisation des menus et onglets. De la même manière, dans votre boite mail, passer le stylet au-dessus d’un mail, et sans même l’ouvrir, vous pourrez prévisualiser son contenu. De même pour les rendez-vous dans le S-Calendrier.

Mais vous pensez que AirVIew se limite simplement à ces quelques fonctions ? Vous avez tort, car l’aspect multimédia n’est pas oublié.

Tout d’abord, avec les vidéos, le principe de prévisualisation est présent. Rendez-vous dans le lecteur vidéo. En passant le S-Pen sur l’une des séquences enregistrées, cela permet d’ouvrir un pop-up qui fait office de lecteur :

le stylet ne touchant pas l’écran :

Et une fois le film lancé, il est possible de disposer à nouveau d’une pop-up pour prévisualiser la suite des séquences et choisir un passage en particulier.

Relevez le S-Pen et la pop-up disparait. Mais le principe de prévisualisation s’applique également aux photos. De la même manière, rendez-vous dans la Galerie. Passez le S-Pen au-dessus d’un album et aussitôt une prévisualisation des photos contenues dans cet album apparaitra :

Une fois dans l’album, le fait de passer le stylet au-dessus de l’une des photos permet de l’agrandir :

Mais le S-Pen permet également d’autres fonctionnalités, fort pratiques. C’est ainsi que l’on dispose de la capture d’écran sélective. Pour la capture d’écran classique, ou screenshot, c’est très simple, il suffit d’appuyer sur le bouton physique présent sur le stylet et de le poser durant 2 secondes sur l’écran.

Mais il existe également la possibilité de capturer de manière sélective, un morceau d’image. Ici, pas besoin de logiciel de retouche, seul le stylet est nécessaire. Appuyez sur le bouton et sélectionnez la zone qui vous intéresse, en traçant les contours :

Une fois sélectionnée, la capture est enregistrée dans le presse-papiers :

Un menu dédié apparait en partie basse. Vous pouvez alors insérer l’image dans l’une des applications choisies. Cela peut être un message, un mail ou encore un mémo :

Vous pouvez alors ajouter du texte, modifier la taille ou ajouter une autre photo. Très vite, le nombre d’applications possible s’agrandit grâce à cette simple fonctionnalité.

Mais avec le stylet, et déjà présent sur le Galaxy Note depuis l’arrivée de la Premium Suite, on retrouve la reconnaissance manuscrite. Vous pourrez l’utiliser pour vos mémos, vos messages, vos mails ou encore une recherche internet. Comme bien souvent, on pourrait mettre en doute le bien fondé de cette fonctionnalité. Mais il faut bien avouer que le résultat est plutôt bluffant. En ne faisant aucun effort particulier d’écriture, le Galaxy Note 2 reconnait plutôt bien les caractères, y compris en français :

Bien plus rapide que la saisie tactile, cette manière d’écrire peut très vite devenir un réflexe. Associé au texte intuitif, vous n’aurez plus de difficultés pour écrire un mail, aussi long soit-il.

Nous ne l’avions pas encore mentionné, mais le clavier classique est bien évidemment disponible. A noter que les chiffres sont présents juste au dessus du clavier AZERTY, un peu à la manière d’un ordinateur. La saisie en continue, ou swype, est également possible.

Des raccourcis sont également disponibles avec le S-Pen. Afin d’y voir plus clair, nous vous avons concocté quelques illustrations :

Revenir en arrière

Effectuer le mouvement indiqué ci-dessus, tout en appuyant sur le bouton physique du stylet, et vous reviendrez à la page précédente.

Ouvrir un menu

Toujours en appuyant sur le bouton du S-Pen, faites un V à l’envers et cela vous permettra d’ouvrir le menu Paramètres.

Pop-up Note

Tapez deux fois sur l’écran tout en maintenant enfoncé la touche physique du stylet pour ouvrir une pop-up note :

Capture d’écran

Connue également sous le nom de screenshot, cela est possible en restant appuyé sur le bouton du S-Pen et en laissant posé le stylet durant 2 secondes sur l’écran du Galaxy Note 2.

Commande rapide

Pour cette dernière fonction, il suffit de faire un trait de bas en haut, avec le stylet, toujours en appuyant sur le bouton latéral :

Mais développons un peu plus cette nouvelle fonctionnalité. En l’exécutant cela permet d’ouvrir une nouvelle fenêtre dans les tons bleutés :

Les principaux raccourcis sont mentionnés. C’est ainsi que l’on peut faire une recherche internet, envoyer un email, consulter une carte, passer un appel ou envoyer un message. A nouveau c’est la reconnaissance manuscrite qui est mise à l’honneur. De cette manière, vous pourrez consulter très facilement votre site préféré en écrivant la commande appropriée :

Et lorsque le Galaxy Note 2 reconnait la commande celle-ci est validée en vert, permettant de lancer l’action :

Globalement la reconnaissance manuscrite est bonne, et sans faire d’effort d’écriture, nos actions ont bien été reconnues.

Mais peut-être que les commandes présentes ici ne sont pas suffisantes. Qu’à cela ne tienne, vous pouvez ajouter des commandes rapides. Pour cela, rendez-vous dans Paramètres -> Paramètres Commande rapide:

C’est ainsi que nous avons décidé d’ajouter un raccourci pour lancer l’appareil photo. Arbitrairement, nous avons choisir de faire un « Z » pour exécuter l’application :

Revenez sur le bureau, lancez les commandes rapides en faisant un trait vers le haut, tout en appuyant sur le bouton physique du stylet, puis dessiner la dernière lettre de l’alphabet. Quelques instants plus tard, vous êtes devant l’interface de l’appareil photo.

Bien évidemment, d’autres possibilités vous sont offertes. Vous trouverez très vite le moyen de personnaliser votre Galaxy Note 2, grâce à ces raccourcis, qui s’avèrent très pratiques à l’usage.

Mais le Galaxy Note 2, c’est également des applications exclusivement dédiées. C’est ainsi que l’on découvre Paper Artist :

Cette application vous permettra de prendre des photos avec de nombreux effets, façon Instagram (avec des filtres totalement différents). Vous pourrez également ajouter du texte ou gommer quelques aspects de votre création.

On trouve également Learning Hub. Comme son nom l’indique, cette grande bibliothèque est axée sur la connaissance. Trois échantillons vous sont fournis, et c’est ainsi que vous en apprendrez un peu plus sur la vie des batraciens, dans la langue de Shakespeare :

Dédié essentiellement à un public jeune, on regrettera qu’aucun titre en français ne soit proposé parmi la liste des ebooks disponibles.

Dans le même registre, le Readers Hub est présent nativement et vous permettra de disposer de nombreux titres, en français cette fois, à acheter et à télécharger sur votre smartphone :

Comme nous l’avons vu précédemment, il est possible de personnaliser son Galaxy Note 2, au niveau des commandes rapides. Mais cela s’applique également à l’ensemble du smartphone.

Personnaliser son Galaxy Note 2

Mais que serait le Galaxy Note 2 sans Android et les possibilités de personnalisation ? Vous pouvez donc profiter des performances hors-normes de l’appareil tout en ajoutant une touche personnelle à votre smartphone. Bien évidemment, vous pourrez toujours lui ajouter des accessoires, telle la Smart Cover, mais intéressons-nous surtout à la partie logicielle.

Comme nous l’avons vu précédemment, il est possible d’ajouter des widgets, en se rendant dans Applications, puis Widgets. Cela vous permet de pouvoir posséder, sur les bureaux, de raccourcis vers vos applications favorites.

Grâce au bouton capacitif, positionné à gauche du bouton physique Home, il vous est possible d’ouvrir un nouveau menu, permettant la création de dossiers, le changement de fond d’écran ou encore l’ajout d’applications.

En pinçant l’écran de votre Galaxy Note 2, vous pouvez maintenant jouer sur le nombre de bureaux présents. Le bureau comportant une petite maison bleue est le bureau d’accueil. En appuyant sur cette icône, vous pouvez ainsi définir une nouvelle page de bienvenue.

A vous de les organiser comme bon vous semble en les déplaçant. De la même manière, vous pouvez classer toutes vos applications avec des pages dédiées et les gérer facilement :

A noter que par rapport au Galaxy S3, ce sont cinq icônes qui peuvent prendre place sur une même ligne. Au final, ce sont donc 25 applications qui peuvent être présentes sur une même page.

Mais ce n’est pas tout, en restant appuyé deux secondes sur le bouton Home, vous accédez au gestionnaire de tâches :

Vous connaissez ainsi toutes les applications qui sont en cours d’utilisation. En cliquant dessus, vous relancez l’application, alors qu’en la faisant glisser sur le côté, cela supprime son fonctionnement.

Tout en bas à droite, la poubelle permet de supprimer tous les processus en une seule fois. Le bouton du milieu vous permet, quant à lui, d’exécuter Google Now. Enfin, le dernier bouton, à gauche vous fera apparaitre le gestionnaire de tâches avec les ressources utilisées.

Si l’on revient dans les Paramètres, on s’aperçoit qu’un nouveau menu est apparu : Opération à une main. Il s’agit d’un menu qui vous permet d’activer certaines fonctionnalités qui seront alors gérables à une seule main :

Dans le cas de la calculatrice, il est beaucoup plus facile de pianoter ainsi sur les touches, sans tenir le smartphone à deux mains :

De la même manière, pour la numérotation, votre pouce atteint parfaitement tous les numéros :

Si vous êtes gaucher, rassurez-vous, il suffit de le mentionner, afin que les applications soient portées vers le côté gauche.

En naviguant dans le menu Paramètres, nous avons pu y faire une découverte : Cloud. Samsung a préparé une ligne spéciale pour son futur service de stockage en ligne, S-Cloud. En cliquant dessus, on s’aperçoit que tout est prêt, mais pour le moment, cela ramène sur Dropbox et non S-Cloud :

Cela signifierait-il que le service de stockage en ligne made by Samsung serait prêt à être lancé ? Tout porte à croire que oui.

Mais penchons-nous maintenant sur le fonctionnement de l’appareil et ses réelles performances.

Fonctionnement

Jusqu’à présent, le Galaxy Note 2 ne nous a pas déçu, bien au contraire. Mais voyons ce qu’il a dans le ventre et exploitons-le de manière à jauger ses capacités dans une utilisation nominale.

Rappelons-le, le Galaxy Note 2 est équipé du processeur quad-core Exynos 4412, cadencé à 1.6GHz et couplé à 2Go de RAM. Au niveau de l’espace de stockage, 16Go sont disponibles sur notre version, mais vous pouvez choisir un modèle avec 32 ou 64Go. Et si cela ne vous suffit pas, le slot microSD vous permettra d’ajouter une carte, d’une capacité allant jusqu’à 64Go supplémentaires.

Sur le papier, le smartab parait donc parfaitement armé pour un fonctionnement des plus parfaits sous Android 4.1 Jelly Bean. Et c’est bien le cas. Les performances sont au rendez-vous et il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de mettre en défaut le Galaxy Note 2. Durant notre test, nous n’avons constaté aucun bug, aucun ralentissement, ni aucun FC (Force Close).

Aussi, nous avons mené quelques tests afin de vérifier les capacités de la bête. Commençons avec le navigateur web. Avant même de regarder les performances pures, il faut avouer que l’écran de 5.5 pouces est vraiment très agréable pour afficher une page. On se demande comment il est encore possible d’utiliser un écran de 3.5 ou 4 pouces sans se fatiguer les yeux. Pour une utilisation classique, vous pourrez même vous passer de votre ordinateur, tant le confort visuel est agréable.

A l’utilisation, le navigateur est extrêmement rapide et fluide. Le multi-fenêtrage est possible en ajoutant plusieurs onglets. Afin de vérifier les très bonnes performances du navigateur, nous l’avons soumis à un petit benchmark, Browsermark. Ce test permet de mesurer les performances des navigateurs en rendu JavaScript et HTML.

D’emblée, le Galaxy Note 2 montre la couleur en affichant un très beau score de 185 034.

Et puisque nous sommes dans les benchmarks, continuons avec le test des performances. Le traditionnel Quadrant sera notre premier test, jouant sur les caractéristiques globales du smartphone. Sont passées à la moulinette, les performances du processeur, les graphismes 2D/3D, la mémoire et les fichiers système.

Le Galaxy Note 2 vient flirter avec 6000, affichant un score de 5857 points. Il s’affiche comme le leader, loin devant la concurrence, y compris le Galaxy S3, qui ne dépasse guère les 5500 (en ROM officielle), score déjà honorable. On remarquera que les 2Go de RAM ne sont pas étrangers à ce résultat.

A l’AnTuTu Benchmark, le résultat est toujours aussi éloquent.

Avec un score de 13641 points, les autres smartphones ne peuvent que constater l’ampleur de la tâche qu’ils leur restent afin de rattraper leur retard.

Nous avons décidé d’arrêter là notre consultation des benchmarks. Quelque soit l’application utilisée, le résultat est toujours le même : le Galaxy Note 2 est au-dessus du lot.

Même si cela n’est pas représentatif de l’utilisation nominale du smartphone, les benchmarks confirment cependant que le Galaxy Note 2 est un monstre de puissance. Quoi que vous fassiez, le smartab aura toutes les ressources nécessaires pour satisfaire votre demande dans les conditions les plus agréables possibles.

Multimédia

Voilà un aspect qui prend de plus en plus de place dans nos smartphones et qu’il convient de traiter avec attention. Comme à l’accoutumée, Samsung nous propose bon nombre de compatibilités audio et vidéos qui vous permettront d’utiliser le Galaxy Note 2 comme baladeur numérique et lecteur vidéo.

Avec un espace de stockage de 16Go (32 ou 64Go selon le modèle choisi), il est tout à fait possible de stocker de la musique, des photos et des vidéos. Et si vous êtes gourmand, un emplacement pour une carte microSD vous permettra d’étendre cette mémoire jusqu’à 64Go supplémentaires.

Commençons avec la musique. Comme tout bon smartphone qui se respecte, le Galaxy Note 2 est équipé d’un lecteur, le même que celui du Galaxy S3. Vous retrouverez tous vos titres grâce à une recherche totale de tous vos fichiers musicaux au lancement du smartphone.

L’interface vous permettra de gérer votre musique facilement. A l’arrière, le haut-parleur est relativement puissant, délivrant un son fidèle. Même si on ne retrouve pas la présence d’une sortie audio dédiée, la qualité est très bonne.

Vous pouvez également profiter de la musique par le biais des écouteurs fournis. Ce sont les mêmes que ceux qui équipent le Galaxy S3. Leur qualité d’écoute reste honorable pour des écouteurs intra-auriculaires et conviendront à la plupart d’entre nous. Sans être comparé à des casques audio dédiés, ils permettent une isolation aux bruits extérieurs, plutôt correcte.

La radio est également intégrée nativement, ce qui vous évitera de devoir chercher une application sur le Play Store. La recherche automatique des stations est présente, et il vous sera possible d’enregistrer vos émissions préférées, en les stockant dans votre espace de stockage.

Mais le Galaxy Note 2, c’est également de la vidéo, et vous pouvez également profiter d’un lecteur dédié. Il faut bien avouer qu’avec un écran de 5.5 pouces, il serait fort dommage de ne pas en profiter. Le rendu, au format 16:9 est particulièrement agréable, évitant ainsi les bandes noires lors de la visualisation.

Comme pour la musique, une liste exhaustive de formats est pris en charge (mp4, divx, xvid, mkv, …). Et vous aurez même la possibilité d’afficher les sous-titres ou de partager votre film sur un écran de télévision, grâce à la fonction AllShare.

Apparue sur le Galaxy S3, et étendue au Galaxy Note 10.1, la fonctionnalité pop-up vidéo est également bien présente sur le Galaxy Note 2. Avec son écran de 5.5 pouces, cela commence à prendre tout son sens. Il vous est donc permis de réduire la taille de la vidéo, au format pop-up, tout en effectuant une autre tâche. Comme pour le Galaxy Note 10.1, vous avez la possibilité de redimensionner cette pop-up avec vos doigts. Regardez votre vidéo et lancez une autre application :

On pourra noter que cela fonctionne parfaitement, sans aucune saccade, ni ralentissement. Le processeur quad-core à 1.6GHz, couplé à 2Go de RAM, permet cette parfaite fluidité. Une fois réduite, vous pouvez déplacer la vidéo n’importe où sur l’écran et accéder au reste de l’image.

En allant faire un tour du côté de la galerie, on découvre les nouvelles animations pour la prévisualisation des photos et vidéos. Vous aurez ainsi le choix entre trois modes plutôt originaux :

Le premier consiste en une grille rectangulaire :

En ajoutant un effet 3D, une nouvelle manière de visualiser l’album apparait alors :

Enfin, toujours avec un effet 3D, le mode spirale vous fera perdre la tête :

Mais ce n’est pas tout. Lorsque vous sélectionnez une photo, vous avez la possibilité d’écrire un petit pense-bête à l’arrière de l’image. Pour cela, rendez-vous dans Paramètres, puis Ajouter une note à la photo. Cette dernière se retournera, et vous pourrez écrire ce que vous souhaitez :

En revenant sur la photo, une petite corne en haut à droite, vous précise qu’une note est présente au dos de l’image :

Mais avec des performances hors-norme, il serait dommage de ne pas profiter du Galaxy Note 2 pour jouer. Avec son grand écran, Angry Birds est resplendissant, mais nous avons décidé de tester le smartphone avec Real Racing 2 :

Avec un processeur quad-core cadencé à 1.6GHz et 2Go de RAM, il est difficile de mettre en défaut le Galaxy Note 2. Le fonctionnement est parfait, aucun ralentissement n’est à déplorer et les graphismes sont bien rendus.

Avec sa grande batterie de 3100mAh, vous n’aurez pas de soucis à vous faire quant à son autonomie. En procédant à quelques tests, comme Battery Benchmark, les résultats nous comparent à des appareils de type tablette,  Nexus 7 ou Transformer Pad TF300. Dans le cadre d’un usage normal du smartphone, vous atteindrez facilement les deux jours d’autonomie, sans repasser par la case recharge.

Comparé à un Galaxy Note première génération, l’autonomie est presque doublée. Sur ce point, le Galaxy Note 2 ridiculise son ainé, mais également son cousin, le Galaxy S3.

Appareil photo

Il reste encore un point que nous n’avons pas évoqué et qui reste un aspect crucial dans le choix d’un smartphone : l’appareil photo. Alors qu’un capteur de 13 mégapixels était attendu sur le Galaxy Note 2, c’est finalement un APN de 8 millions de pixels qui est embarqué. La faute à Sony qui n’a pas été en mesure de fournir les capteurs, comme nous l’avions évoqué il y a quelques semaines.

C’est donc avec une résolution de 8 millions de pixels que vous pourrez capturer votre environnement. Cela représente une image de 3264 x 2448 pixels, avec la possibilité de produire des vidéos en 1080p. En façade, il s’agit d’une caméra de 1.9 millions de pixels avec vidéo en 720p.

A noter que le capteur est rétro-éclairé grâce à la fonction BSI. BSI, pour Back Side Illuminated, permet d’améliorer la qualité des photos en faible luminosité. Le Zero Shutter Lag est également implanté. Cela vous permet de ne pas attendre entre deux photos et de profiter d’une parfaite réactivité. Et si cela ne vous suffit pas, un mode rafale est présent. Comme pour la Galaxy S3, il permet de capturer 20 images en 3 secondes.

Mais si vous êtes un peu fainéant et que vous ne souhaitez pas faire le tri pour choisir le meilleur cliché, optez pour l’option Best Photo. Le Galaxy Note 2 ne prendra plus alors que 8 photos, mais sélectionnera automatiquement la meilleure. Vous n’avez plus qu’à confirmer (ou infirmer), les 7 sept autres clichés seront automatiquement supprimés.

Comme son cousin, le Galaxy S3, le Galaxy Note 2 possède une ouverture de f/2.6, ce qui lui permet de capter un grande quantité de lumière dans un minimum de temps.

Au niveau de l’interface, on retrouve celle typique de Samsung et ses nombreux réglage :

Dans la colonne de gauche, vous accédez ainsi à une barre latérale de contrôle, avec notamment le mode de capture, les effets, le focus, la balance des blancs, les ISO ou encore le stabilisateur.

Mais trêves de bavardages, passons à la réalité des choses avec quelques clichés pris avec le Galaxy Note 2. Mais afin de se rendre compte des réelles performances du capteur, nous avons décidé de le comparer au Galaxy S3 :

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Afin de titiller le capteur et de voir son comportement dans de mauvaises conditions, nous avons décidé de prendre un cliché face au soleil. Chez un certain concurrent, cela a pour conséquence d’afficher de jolies couleurs violettes. Voyons si c’est le cas ici :

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Passons maintenant à la macro avec des sujets aux couleurs plus ou moins contrastés :

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Galaxy S3

Galaxy Note 2

Le constat est très simple : la différence entre les photos du Galaxy Note 2 et celles du Galaxy S3 sont imperceptibles. Le capteur est exactement le même, tout comme le traitement de l’image. De ce fait, on retrouve toutes les qualités du Galaxy S3.

Les clichés sont de très bonne qualité, avec un bon contraste dans les couleurs, légèrement saturées. Bien évidemment, les défauts sont les mêmes, et notamment un léger voile blanc (largement corrigé par rapport à la sortie du Galaxy S3), lorsque l’on se trouve en forte luminosité.

Passons maintenant à la vidéo. Comme dit précédemment, le capteur permet des enregistrements en 1080p. Vous n’aurez plus honte de montrer la vidéo de vos dernières vacances à vos amis, en dupliquant l’image de votre Galaxy Note 2 sur votre téléviseur de salon.

Mais surtout, la grande nouveauté, introduite avec Android 4.1 Jelly Bean, c’est la possibilité de personnaliser son enregistrement. On connaissait déjà la possibilité de prendre un cliché pendant la vidéo, ce qui est toujours possible, mais cela va beaucoup plus loin. Désormais, vous pouvez commencer à enregistrer une vidéo, la mettre en pause, la reprendre plus tard, et au final, n’avoir qu’une seule et même séquence.

Au lieu de posséder plusieurs petites vidéos, vous pouvez les intégrer directement dans une seule et même séquence, le tout sans aucun montage. Même si cela peut paraitre gadget, cette fonction s’avère très pratique lorsque l’on attend un événement spécial.

Mais afin de vérifier la qualité de la vidéo, voici un exemple pris avec le Galaxy S3 puis le Galaxy Note 2 :

A nouveau, il est très difficile de faire la distinction entre les deux terminaux. Si vous n’oubliez pas de mettre la résolution en 1080p, vous vous rendrez compte sur les séquences ci-dessus que la qualité est bien au rendez-vous. Le nombre d’images par seconde, porté à 60, n’est pas encore suffisant pour une image ultra-nette lors d’un déplacement. Cependant, cela reste parfaitement correct.

A noter que l’enregistrement sonore lors d’une séquence vidéo est particulièrement fidèle. Cela n’est pas forcément évident dans la vidéo présentée, mais il convient de le souligner.

Conclusion

Avec le Galaxy Note, Samsung avait réintroduit le stylet sur un smartphone. Aujourd’hui, avec le Galaxy Note 2, c’est une confirmation. Et que dire des nombreuses applications que le constructeur sud-coréen a apporté sur ce terminal : AirView, Quick Command, … Après avoir goûté au plaisir du S-Pen et de son utilisation très souple, il devient très difficile de s’en passer.

Mais le Galaxy Note 2 ne se résume pas simplement à son stylet, même s’il s’agit de sa marque de fabrique. Il s’agit avant tout d’un smartphone d’exception, de par ses dimensions et sa qualité. D’un design rappelant celui du Galaxy S3, Samsung a su renouveler son smartab tout en conservant son état d’esprit.

Au niveau des performances, le processeur quad-core Exynos 4412 cadencé à 1.6GHz, couplé à 2Go de RAM, fait des merveilles. Il sera très difficile de le mettre en défaut. Ses performances permettent d’avoir un fonctionnement fluide, très rapide ,et une parfaite exécution des applications. L’appareil reprend toutes les qualités de son cousin, le Galaxy S3.

Malheureusement, une ombre est présente dans ce tableau idyllique : la qualité de l’écran. D’une résolution de 1280 x 720 pixels, équivalente aux smartphones de 4.7 et 4.8 pouces présents sur le marché, la dalle est quelque peu sous dimensionnée pour une diagonale de 5.5 pouces. En comparaison avec le Galaxy S3, cela se traduit par une finesse un peu moindre. Le Galaxy Note 2 aurait gagné à être équiper d’une résolution de 1080p.

En dehors de cet inconvénient, le Galaxy Note 2 est un très beau smartphone et il sera très difficile à la concurrence de produire un terminal équivalent, si ce n’est mieux. Avec son smartab, Samsung a pris une avance sur ce marché de niche. Le chiffre, annoncé par Samsung, de 20 millions d’exemplaires vendus durant la durée de vie de ce modèle n’est pas absurde.

Après le Galaxy S3, le Galaxy Note 2 devrait susciter l’engouement de la part des amoureux des terminaux mobiles. Avec des dimensions hors du commun, un concept de stylet bien épaulé par une suite d’applications et de fonctionnalités dédiées, le Galaxy Note 2 a tout pour plaire. Encore une fois, Samsung nous gratifie ici d’un très beau smartphone. Espérons que le constructeur sud-coréen entende nos remarques pour les futures générations.

Remerciement à eXpansys pour le prêt du Galaxy Note 2. Et n’oubliez pas que pour tout achat d’un Galaxy Note 2, vous profitez d’une carte microSD de 16Go offerte, en cliquant ici.